>Le Grenier

31 mai 2007

Ah’tchoum, pipi, et gros popo

Publié par merlinbreizh dans Humeur

En me levant ce matin, j’ai été amené à me faire la remarque suivante : lorsqu’on éternue en pissant, le risque de se retrouver à chier debout n’est pas négligeable.

toilettes

5 Réponses à “Ah’tchoum, pipi, et gros popo”

  1. dit :

    MDR !!!! la prochaine fois que j’éternue en allant faire pipi j’ai une pensée pour cette merveilleuse remarque lol

  2. dit :

    Ce qui est utile aussi, c’est d’avoir un lavabo au niveau des wc : j’ai testé ce week-end, le sang encore plein d’alcool, je me suis posée sur la cuvette pour faire pipi et ai pu poser mon menton sur le rebord du lavabo, à quelques centimères. Très pratique.
    La salle de bains en elle-même était tout sauf pratique mais ça, c’était pas mal.
    Sinon, quand tu es un mec, que tu fais debout pipi, que tu éternues et que tu souffres en plus d’une gastro… ouch.

  3. dit :

    Charmé de te lire Jen,
    J’ai déjà testé le menton sur le lavabo également (la sensation de fraîcheur est agréable et fait du bien un moment). J’ai remarqué que, après avoir fait le gros popo, on relève toujours la tête.

    La gastro en plus j’ai déjà testé aussi, j’étais alors tout jeune, un sacré petit phénomène que j’étais, enfin bon. Mais j’avais pratiqué ma petite affaire carrément dans la baignoire. Pas un très bon souvenir à vrai dire.

    Bonne journée

  4. dit :

    Ah non, moi je relève la tête POUR faire caca, nous sommes dignes à Boboland.
    Bonne nuit ! ;)

  5. dit :

    @ Jen : Et ben moi, qui suis pas très digne, je relève le menton après, ou, pour être plus précis (puisque nous en sommes aux figures libres en patinage artistique – pourquoi artistique d’ailleurs ?) je relève le menton en fin d’usinage, dans un même mouvement, comme pour accompagner la naissance…
    Que d’émotions…
    La-dessus, @+

Laisser un commentaire

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours