>Le Grenier

28 août 2007

L’écologie à la ville

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Société, Terre, Vivre autrement

Université d’été du WWF « L’écologie à la ville » se tiendra les 13 et 14 septembre 2007

Au programme :
* VIVRE AVEC L’IMPERATIF ECOLOGIQUE

* LA VILLE DE DEMAIN

* L’EMPREINTE ECOLOGIQUE DANS MA VILLE

* ECONOMIE LEGERE ET TEMPS DE VIVRE EN VILLE

Ateliers thématiques :
- Mobilité – Déchets – Energie – Eco-quartiers – Habitat – Eco-conception – Esthétique – Evaluation environnementale des produits – Communication et publicité – Santé pollution – Alimentation – Biodiversité en ville

L’Université d’Eté du WWF « L’écologie à la ville » se tiendra les 13 et 14 septembre 2007 à Espace Planète Attitude au siège du WWF-France : 1, Carrefour de Longchamp, Paris 16ème

Contact et inscription (dans la limite des places disponibles):
universite@wwf.fr / 01 55 25 84 25

 

WWF - Université d'été 13 et 14 septembre 2007

28 août 2007

François et Valérie et…

Publié par merlinbreizh dans Politique

François et Valérie
François est un homme à femme. Il a craqué pour Valérie. Même si Valérie n’est pas ma tasse de thé -que voulez-vous je n’aime pas trop les femmes chez qui l’ambition s’affiche en 4X3 sur le visage. Je trouve ça pas beau- je peux toutefois comprendre qu’on apprécie. D’ailleurs, à bien y réfléchir… Enfin bref.

Valérie et François
Le fait que Valérie craque pour François est plus compliqué à comprendre, à moins bien sur de considérer là-dite ambition dévorante comme vecteur d’excitation extrême. Ah ben oui, forcément ça doit être çà son secret.

Idiot et Méchant
C’est un peu idiot et méchant j’en conviens, mais imaginer Hollande et son physique de comptable joufflu à peau sèche tenant par la main son actrice de série américaine, moi ça me fait pouffer. Comme ça : Hi ! Hi ! Hi !


ValérieM. François Hollande

28 août 2007

L’abeille et le consommateur (fable sans auteur)

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Terre, Vivre autrement

Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui unit l’abeille à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »

Et bien nous y voilà !
Une épidémie sans précédent se propage de ruche en ruche à travers toute la planète. Partie d’un élevage de Floride l’automne dernier, elle a d’abord gagné la plupart des Etats américains, puis le Canada et l’Europe jusqu’à Taiwan. Par milliards, les abeilles quittent les ruches. Aucun cadavre à proximité. Aucun indice sur le tueur en série : Francis Evrard est en prison, j’espère que Francis Heaulme l’est aussi.

Pire que Terminator : El Gaucho !
En quelques mois, entre 60 % et 90 % des abeilles se sont ainsi volatilisées aux Etats-Unis où les dernières estimations chiffrent à 1,5 million (sur 2,4 millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27 Etats. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes.

Syndrome d’effondrement
Allemagne, Suisse, Italie, Portugal, Grèce, Autriche, Pologne, Angleterre sont touchés. En France, on estime les pertes entre 300.000 et 400.000 abeilles chaque année. Le pesticide Gaucho, incriminé dans l’épidémie a été interdit, pourtant le phénomène se poursuit.
Ce phénomène encore inexpliqué a été nommé « Syndrome d’effondrement » : joli nom, ne trouvez-vous pas ? Une sorte de 11 septembre des abeilles.

80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. Trois quart des cultures qui nourrissent l’humanité en dépendent. Arrivée sur Terre 60 millions d’année avant l’homme, Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à son économie qu’à sa survie.

Sans interdiction drastique des pesticides systémiques, la planète risque fort d’assister à un autre syndrome d’effondrement : celui de l’espèce humaine.

-Merci qui ?

-Ben, nous en fait…
BZZZZZZZ !

L'abeille au boulot

27 août 2007

Raymond Burr

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Comment ?
On me dit que Raymond Burr, l’ancien premier ministre de Giscard est mort ! Il se serait barré sans prévenir alors ? Mal poli !

Monsieur Raymond Barre

27 août 2007

Prédator

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Rat des villes, rat des champs
Le chien des villes est à peu de choses près ce que le rat des villes est au rat des champs : un genre de cousin pareil, mais si différent pourtant. Pareil physiquement, c’est certain. Allez donc me dire qui de Thérèse ou du Rex ou du Sultan local, lequel creuse des terriers pour tuer du lapin ou dénicher du renard ?

Thérèse en Bretagne (Le Sillon de Tallbert - 22)

Unforgiven
Thérèse est la même que son cousin des champs : un prédateur impitoyable. Seule la proie diffère. Il n’y a donc pas matière à faire un complexe parce que nos zigs de chiens des villes ne savent lever une perdrix ou déloger un blaireau de son terrier.

Tueur Née
Je peux le dire avec un oeil mouillé par l’émotion mêlée d’une insondable fierté, ce matin, Thérèse, Ma Thérèse, revenue à son terrain de chasse favori, j’ai nommé le trottoir de Paname, a rempli sa fonction de prédateur mégalopoliens. Une demie heure la truffe au ras du bitume, sans jamais lever le nez, sans même heurter un poteau, sans traverser devant un bus, sans mordre un enfant, sans ciller face aux coups de klaxon des parisiens, Thérèse a « fixé » une proie.

La Belle et la Bête
Avec la vivacité d’un éclair musculeux et poilu, la bête à remonté la piste odorante, sans la perdre parmi les centaines de traces d’urines diverses qui abondent sur le trottoir, sans se laisser divertir par les papiers d’emballage et les corps nauséabonds des clochards endormis, en évitant les petits pas pressés des parisiennes. D’un coup de dent un seul, Thérèse attaque. Sans pitié. Simplement parce qu’elle peut le faire, parce qu’elle ne sait faire que ça, le petit canidé parigot et sauvage a tué une tartine de Nutella abandonnée par un enfant malhabile près de la sortie du centre aéré de l’école élémentaire Cité Voltaire (75011, Paris).

Bravo « Ma Thérèse ! »

27 août 2007

A vous d’imaginer !

Publié par merlinbreizh dans Holidays, Humeur

Comme chaque fois que je vais en Bretagne : j’achète !
Oui. C’est vrai. Je n’arrête pas d’acheter. Je suis un genre de propriétaire terrien virtuel. J’ai déjà acheté, rénové, repensé, repeint, agrandi des centaines de maisons, mais aussi des bateaux, des usines, des ponts et des chapelles, principalement en Bretagne il faut bien en convenir. Toute maison un peu jolie, étonnante, bien placée, ou au contraire, un peu moche, trop banale, très mal située, est commentée, jugée, appréciée par moi ! Au plus grand désespoir de ma chère et tendre concubine et des têtes blondes qui attendent à l’arrière de la caisse ou sur le bord de la route pendant que je « travaille » à mon oeuvre de bâtisseur imaginaire.

Parfois je tombe sur une annonce, car j’achète également sur le web ! C’est tellement plus moderne et pratique. Tiens, celle-ci par exemple. Elle fait pas rêver cette annoncée bien tournée ?

Bâtiment à restaurer 25 500 € FAI² (167 269 FF)
Exclusivité !!! A vous d’imaginer ! Périphérie ouest de St-Brieuc Maison en ruine sur 1986 m² de terrain. Réalisez vos rêves !

Terrain: 1986 m² environ
22000 Ouest de St Brieuc

Maison de rêve

Finalement, j’aurais été heureux en agent immobilier : un bien beau métier pour les enthousiastes optimistes !

27 août 2007

Sacré Francis !

Publié par merlinbreizh dans Enfants, Humeur, Santé, Société

Francis Evrard est un malade. D’ailleurs, il a une ordonnance !
Ce n’est pas que le Francis, il soit pas sage, juste il peut pas s’empêcher. Quand il aperçoit un garçonnet, il bande. C’est tout. Trente ans plus tard, il bande toujours (enfin, presque), aussi il remet ça. Neuf mois d’aide psychologique en trente ans de prison qui ne règle rien, que de temps perdu. Autant pour les petites victimes que pour leur bourreau.

Le Quebec est à plusieurs milliers de kilomètres
Ce sont sans nul doute des kilomètres d’avance ! Le pragmatisme anglo-saxon a des avantages parfois.

C'est l'heure du Viagra !

Le Bien et le Mal
Mettre les gens en prison pour se donner bonne conscience, rejeter le mal loin de nous, l’enfermer derrière de hauts murs sombres et humides pour mieux l’ignorer est un manque de courage et une hypocrisie à gerber. Qui peut penser sérieusement que le Francis, derrière ses murs, il va se dire d’un coup : « Mon Dieu, qu’ai-je commis ! Quel salaud je fais ! Quand je sors promis, j’aide un vieux à traverser ! » A moins de croire en la révélation divine qui change un loup en agneau, je ne vois pas très bien la logique de la prison comme méthode de soin. Il n’est pas question de Bien et de Mal, de gentil et de méchant, mais de traumatisme de l’Enfance, de manque de repères, de violence et de perversion.

Le matton thérapeutique n’existe pas. Mais peut-être que je me trompe.

27 août 2007

Me voilà bien

Publié par merlinbreizh dans Enfants

A&Ré !
Le centre aéré (quel drôle de nom, faut-il donc que ça pue tant que ça, là dedans ?) est là pour accueillir les enfants. Enfin la mienne, elle a pleuré devant, et du coup, je suis reparti avec elle, deux petites larmes accrochées sous ses paupières rougies. Elle aime pas la société ! Nan ! Comme son papa. Donc je ne m’en vais pas lui jeter un pavé, je vais jouer à la pate à modeler, faires des coloriages, peut-être même qu’on fera un peu de vélo dans l’après-midi. Ben quoi ? C’est la reprise, faut y aller en douceur. L’école, c’est que dans une semaine…

Photo de classe, quand j'étais grand

P.S : Moi, je suis le petiot maigrichon en plein centre de cette image. La cible, quoi ! (mais est-ce vraiment moi, je suis plus si certain !)

25 août 2007

Le retour de granit

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Dur le retour
D’ailleurs mon asthme est de retour, lui aussi. Tous ces murs qui s’additionnent devant mon horizon, ça me fiche un de ces cafards. En même temps, je suis content de me remettre au boulot, et puis ça me rassure de survivre à Raymond Barre, et ça me fait tout chose de voir Guy Roux se retirer dans sa Bourgogne avec son bonnet d’âne vissée sur le crâne. Bref, c’est la rentrée des classes !

Tiens, j’achèterais bien un âne moi.

Hi Han !

25 août 2007

2 462,3

Publié par merlinbreizh dans Holidays, Humeur

Ce sont des kilomètres !
Ceux que j’ai parcouru à bord de mon Berlingo 2.0 HDI.

Penvenan, Plougrescant, l’Anse de Gouarmel, la baie de l’Enfer, Le Paradis, Binic, la pointe de Guilben, la pointe de Minard, la plage de Trestignel, Trebeurden, Lannion, Lanmeur, la pointe de Primel, Tréguier, Paimpol, Trédarzec, …

My Car

P.S. Les esprits chagrins regretteront sans doute le choix de cet image, ils auraient sans douté préférer l’impression point de vue de l’Anse de Gouarmel, le soir par temps mauvais… Désolé, c’est à moi !

123

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours