>Le Grenier

4 août 2007

Un 04 Août

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Samedi 04 Août 2007, 03 h 58 du matin : « Le cri » de victoire !
Victoire !!!

J’ai toujours aimé noter les horaires ? J’ai ainsi l’heure exact de la première victoire de Borg à Roland-Garros en… J’sais plus. Faut que je mate le petit carnet en skaï marron. En tout cas, c’est à 03 h 58 que j’ai enfin terminé la synthèse clinique qui m’ouvre les portes du diplôme « officiel » de Réflexologue. Et ben, j’en ai sacrément chié. J’ai trimé comme un sourd jusqu’à trois du matin tous les jours depuis le 7 juillet.

Maintenant, il faut encore que l’objet tienne la route, et ça c’est moins sûr. « Quand on à la tête dans le guidon, on peut toujours se prendre le mur » Richard Virenque

A part çà, c’est aussi le dernier Post du directeur maquisard avant le 26 Août. Cela m’étonnerait fort que j’arrive à négocier un accès internet-café. Ma concubine ne me l’autorisera jamais : c’est une syndicaliste des vacances.

1 août 2007

L’alcool conserve les fruits

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Des lâches, les cow-boys ?
Nos grands mères le savaient, l’alcool conserve les fruits. Les astronautes US aussi le savent. En tout cas, ils l’espèrent ardemment !

Un type capable de monter dans un suppositoire géant pour aller dans la lune à la vitesse d’une balle de fusil, juste pour voir si, des fois, y aurait pas des petits hommes verts, ce type là est, évidemment, forcément, un alcoolique. Un alcoolique courageux, mais abonné aux crises de delirium tremens.

Je me suis souvent demandé ce qui pouvait bien pousser un type sain d’esprit à tenter un truc aussi dingue. Rien évidemment. Non ? Que peut-on espérer trouver dans un voyage pareil à part soi-même ?

Et si…
Et si les « comptables » qui reprochent ses conduites irresponsables au moment de monter à bord du dit suppo géant (au risque de voir exploser en vol les milliards du contribuable) prenaient place à bord de la cabine de l’engin spatial, s’ils s’installaient inconfortablement dans le superbe fauteuil en carbone du pilote, s’il entendaient une voix nasillarde égrener les secondes, ne préféreraient-ils pas décoller vers un monde meilleur en riant et en rotant plutôt que de chier dans un froc blanc à 100 000 dollars ?

Le pied sur la lune 1969

P.S. : Ceci est un post du directeur entré en résistance dans le maquis 2.0…

123

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours