>Le Grenier

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2007
28 octobre 2007

Rage

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Maladie, Santé

J’ai envie de tuer une chose !
J’ai une petite rage de dents. Le genre de douleur qui s’apprécie en silence, assis dans son lit, les yeux écarquillés au milieu de la nuit. C’est comme si la fraise du dentiste creusait cette bonne vieille molaire depuis deux jours, sans anesthésie, cela va sans dire…

Le Dien’Cham est une méthode efficace contre les douleurs dentaires (un moment en tout cas), la réflexologie agit moins vite, mais plus durablement sur la douleur. Sinon il reste aux désespérés la chimie lourde avec Nurofentabs (en vente libre en pharmacie… redoutablement efficace en 30 mins)

Une dent contre moi !

28 octobre 2007

Thaïlande !

Publié par merlinbreizh dans Enfants, Internet

Vu chez l’excellent ouinon.net

Très drôle ! Quoique…
C’est vrai que Martine est habitée d’étrangeté, de douteuserie absolue avec son look de petite fille customisée en Lolita sixties toujours très court vétue. Mes filles ont quelques Martines dans leur bibliothèques que je n’ai jamais trop aimé leur lire. En dehors du fait que ces histoires n’ont aucun intérêt, j’aurais trop peur qu’elles me demandent de s’habiller de la même façon : « Naaan ! Parce que ! »

Il n’est pas mort récemment l’auteur de ces « troublantes » pudibonderies enfantines ? Je me demande si je ne vais pas adresser mes exemplaires de martine à Vico ; ça lui fera un peu de lecture !

Martine en Thaïlande...

 

27 octobre 2007

Passe à ton voisin

Publié par merlinbreizh dans Playlist

En écho au blogueur influent (Emilio Boronali), j’engage mon groupusculaire lectorat à visionner ce court-métrage musical, du Mélies musical, de la poésie robot-ménagère.

26 octobre 2007

Non ! Pas Donald quand même ?

Publié par merlinbreizh dans Politique

Donald est poursuivi en justice pour torture ! Si.
La Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH), la Ligue française des droits de l’Homme (LDH), l’organisation américaine Center for Constitutional Rights (CCR) et l’association allemande European Center for Constitutional and Human Rights (ECCHR) ont déposé plainte en France contre à Donald (Rumsfeld) d’avoir été l’instigateur de sévices contre des prisonniers détenus dans les geôles de Guantanamo à Cuba et d’Abou Ghraib en Irak. (Source : Libé)

C’est reparti, on va encore bouffer du Français à Niou-Iorque (USA). Je vous le dis les gars, ça va être notre fête !

Canard nasillard
Moi j’ai grandi en pensant que Donald était un gentil gars : je vais brûler tous les bouquins du canard connard nazillard !

Donald Rumsfeld, ancien sécrétaire d'Etat américain à la Défense

26 octobre 2007

A la dérive

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Société

Jena-Marie Colombani,  Le Monde

Jean-Marie Colombani est-il d’origine Corse ou Italienne ?
La question est importante quand on considère le véritable racket auquel il s’est prêté : 950 000 € d’indémnités de départ.

C’est le montant confortable du parachute doré auquel il a eu le droit. Je ne sais pas s’il y avait du champagne pour son pot de départ, si c’est le cas, j’espère qu’il aura eu l’élégance de payer la note…

La presse se meurt, Colombani hérite !
Mais Colombani ne semble pas le savoir. Ou bien il s’en contrefiche, comme il se contrefout, peut-être, de l’effet qu’aura cette annonce sur ses chers confrères, sur ses anciens lecteurs. Qui connaît un peu l’état de la presse en France sait combien une telle somme est dramatiquement astronomique pour les caisses du Monde (je parle du journal du soir évidemment !). Les pigistes qui en chie pour boucler leurs « faims » de mois apprécieront.

950 000 €, ça fait combien de piges ?
Combien d’années de Smic ? Combien de piscines ? Combien de paires de chaussures ? Combien de repas chez Ducasse ? Combien de Big Mac ? Combien de DVD ? Combien de Cd ?

Jean-Michel Dumay, président de la Société des rédacteurs du Monde : «C’est indécent ! Ça représente un quart du résultat d’exploitation du groupe. C’est à l’image de la dérive financière que Jean-Marie Colombani a incarnée, c’est une totale démesure !».

Jean-Marie Colombani est membre du Siecle. Un club qui regroupe des grands dirigeants d’entreprises, des anciens ministres, des journalistes de premiers plans. Ce genre de lieux de rencontres me semblent de drôle d’endroits pour une rencontre justement. Un mélange des genres dangereux. Que vient-on y faire sinon du lobbying, de la connivence entre amis du même monde ?

La liste des ouvrages publiés par J-M Colombani :

* Contradictions, entretiens avec Anicet Le Pors, Ed. Messidor, 1984
* L’utopie calédonienne, Denoël, 1985
* Portrait du président ou le monarque imaginaire, Gallimard, 1985
* Le mariage blanc, en collaboration avec Jean-Yves Lhomeau, Grasset, 1986
* Questions de confiance, entretiens avec Raymond Barre, Flammarion, 1987
* Les héritiers, en collaboration avec Jean-Yves Lhomeau, Flammarion, 1989
* La France sans Mitterrand, Flammarion, 1992
* La gauche survivra-t-elle aux socialistes ?, Flammarion, 1994
* Le double septennat de François Mitterrand, en collaboration avec Hugues Portelli, Grasset, 1995
* De la France en général et de ses dirigeants en particulier, Plon, 1996
* Le Résident de la République, Stock, 1998
* La Cinquième ou la République des phratries, en collaboration avec Georgette Elgey, Fayard, 1999
* Les Infortunes de la République, Grasset, 2000
* Tous Américains ? Le Monde après le 11 septembre 2001, Grasset, 2002
* France-Amérique : Déliaisons Dangereuses, en collaboration avec Walter Wells, Jacob-Duvernet, 2004
* Au fil du Monde, Plon, 2007

Certains titres brillent d’un éclat nouveau qui me fait bien rire aujourd’hui…

24 octobre 2007

La Blog-Machine arrive !

Publié par merlinbreizh dans EEE PC, High-tech, Internet

Allez-vous résister à ceci !
L’Asus EEE PC 701 est une véritable blog machine. Je suis persuadé que cette machine va faire un malheur, au même titre que l’iPod ou l’iPhone d’Aplle.

Asus EEE PC 701, je craque !!

Des chiffres
Ecran : 7″ ( 800 X 480 probablement )
CPU & Chipset: Intel® processor A110 : 800MHz CPU – 400MHz Front Side Bus – 512KB Level 2 Cache – CONSO : 3W
OS: Minilux (GNU/Linux) livré. Ubuntu, RedFlag et Microsoft Windows XP compatible.
Réseau: 10/100 Mbps Ethernet. 56K modem
WLAN: WiFi 802.11b/g
Chipset Graphique: Intel UMA
Memoire: 512MB, DDR2-400
Disque dur : 2 /4 / 8 / 16 GB (Flash ? En France nous nous aurons droit au 4 Go) Webcam: 300 000 pixel integrée à l’écranSon: Haute-Definition Audio CODEC; Haut parleurs embarqués stereo; Microphone intégréBatterie : 3 heures d’autonomie (4 cellules: 5200mAh, 2S2P)Lecteur de cartes SD / MMC embarqué. 3 ports USB embarqués. 1 sortie VGA. Clavier compact et touchpad.
Dimension & poids: 22.5 x 16.5 x 2.1~3.5cm, 0.89kg
Prix : 300 €

Bloguer depuis partout !
Imaginez une machine à 300 euros, connectable très facilement dans n’importe quel spot wifi, pesant moins de 900g, avec un format réduit avec écran 7″, qui reconnait n’importe quel périphérique existant ou presque, une machine rapide, avec un os dédié (basé sur linux) très rapide, et très bien pensé pour travailler le plus possible en ligne avec les outils Google par exemple (dont le menu est directement embarqué sur l’OS). On va pouvoir emmener son ordi dans sa poche et bloguer facilement depuis les chiottes du bureau (je dis ça pour les pauvres erres qui travaillent dans des bureaux !)

24 octobre 2007

La Défonse sur Seine

Publié par merlinbreizh dans Santé, Société

Touche pas au grisbi
Ils sont finalement touchants ces banquiers qui ont tant de mal à accepter de se faire toucher ! J’ai passé le week-end, ainsi que mon lundi et mon mardi dans les locaux d’une grande banque de la Défense, à l’ouest de paris (France, Terre). Huit cent personnes y travaillent comme des dingues pour une opération informatique très importante pour l’entreprise.

Qu’ai-je vu ?
Des open-spaces neutres, tristes et sans âme. Pas une seule photo personnelle aux murs, pas le moindre objet inattendu sur les bureaux qui donnerait une impression sur la personnalité qui travaille là. Rien : juste des dossiers, des nomenclatures diverses à suivre scrupuleusement. C’est bien simple je n’ai pas entendu un seul éclat de rire lors de mon passage dans cet immeuble de verre où s’affairent des informaticiens de haut niveau. Les cadres sup qui travaillent là sont tous « fabriqués » sur le même moule. Je ne pensais pas que ce serait à ce point caricatural. On y trouve quelques noirs (bien mis, cheveux, courts, costard sombre ou clair), quelques indiens (bien mis, cheveux, courts, costard sombre ou clair), quelques asiatiques (bien mis, cheveux, courts, costard sombre ou clair), et même un handicapé noir (bien mis, cheveux, courts, costard clair)… Voilà pour l’ambiance.

Zombis
La plus part des visages que j’ai pu croiser ne me voyaient pas. Je souriais, pas eux. Personne ne m’a dit bonjour sans que je ne fasse le premier pas. Ce n’est sans doute pas l’usage. Quelques êtres humains surnageaient malgré tout. Ceux-là ne se sont pas fait prier pour venir souffler dans ma salle de massage. Là il y a eu des rires, des sourires, des confidences, parfois très personnelles.

Protocoles
Les cadres de ces grandes entreprises du C AC 40 sont devenus des O.S. Ils n’ont plus aucune autonomie, leurs tâches sont soumises à des protocoles très stricts, tout écart est sanctionné, comme à l’usine. Ces protocoles font qu’ils se fliquent les uns les autres. La faute est interdite. La personnalisation aussi. Chaque employé se doit d’être interchangeable. Il ne faut surtout pas être excellent dans cet univers, il faut être standard. Celui qui s’approche au plus près de ce standard protocolaire est la perfection. C’est donc tout naturellement que le plus lisse grimpe l’échelle des responsabilités et se retrouve chef de service, dézinguant toute les têtes qui dépassent autour de lui, éliminant les adversaires les plus dangereux pour lui. C’est là leur vrai et serul ambition, un fauteuil situé plus haut dans les étages, avec le salaire qui va avec. C’est le seul intérêt de leur douloureux métier…

Hold-up
Je n’allais quand même pas renoncer à faire une sé »ance de réflexologie à un de ses cadres-clones. J’ai beaucoup essayé. La plus part ont refusé poliment d’une voix douce et posée, mais ferme. Un seul s’est laissé prendre. Un oriental sans doute plus habitué aux hamams, et donc moins déstabilisé par la perspective de se retrouver allongé sur une table de massage. Il ne connaissait pas la réflexologie, mais soit : « Cinq minutes alors… »

Gros dodo
Il a dormi comme un bébé pendant 25 minutes, sa cravate bien posée sur son ventre qui se levait et s’abaissait en rythme régulier. J’ai dû le réveiller : « Môssieur…. ? »

Et j’ai eu le droit à un grand sourire d’enfant, des yeux ronds embrumés de sommeil, un long moment de récupération (Où suis-je ? Que fais-je donc ici ? Ah oui… C’est vrai, la banque…) et un grand merci profond : « C’est super. Vraiment merci, ça m’a fait fait beaucoup de bien »

Bien évidemment, je ne l’ai même jamais recroisé dans cet immense bâtiment de verre…

La Défonse sur Seine dans Santé pa220080

La Défense, lundi 22 Octobre 2007, 19h30

22 octobre 2007

S…O…S…

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Santé

Les banquiers adorent la réflexologie… STOP… Je fais deux jours de plus… STOP…. A bientôt… STOP… J’espère qu’ils vont me laisser partir… STOP… Au secours… H.E.L.P. !!!!

20 octobre 2007

Samedi & Dimanche

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Je bosse fort
Samedi et dimanche, je vais travailler du matin au soir et sans interruption sur les pieds de banquiers stressés à la Défense. Si.

Je rappelle à mon aimable clientèle que j’officie en tant que Réflexologue et non en tant que : Que les choses soient claires.

Je vais donc tenter de détendre, de dé-stresser ses messieurs-dames de la grande banque en question, tout en tentant d’avoir des bons tuyaux boursiers. Il n’y pas que Lagardère qui a le droit aux délits d’initié : merde alors !

19 octobre 2007

Guy Moquet

Publié par merlinbreizh dans Politique, Société

Laissez-le reposer en paix
Avant d’être une station de métro (Ligne 13) Guy Moquet a été un jeune garçon de son temps aux préoccupations de son âge, qui rêvait de vivre et de rouler des patins à Odette : « Vous voyez ! »

S’il était encore de ce monde, je suis certain que Sarkozy lui aurait proposé un porte-feuille. Avec Laporte, ils auraient pu aller courir dans le bois de Boulogne le matin. Ca aurait été chouette…

Un autre Zig
Ah, mais non, je suis con ! S’il avait vécu sa vie d’homme, Guy Moquet aurait sans doute habité un petit pavillon de banlieue, avec Odette ou bien une autre, peut-être même qu’il aurait bossé près de la station de métro qui porte son nom, sauf que, évidemment, elle porterait le nom d’un autre zig, et lui il serait resté un simple communiste parmi tous les autres, manifestant peut-être contre le gouvernement pour défendre les régimes spéciaux de ses enfants. Allez savoir…

Cliquez sur l’image…

Libé Audio

 

 

123456

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours