>Le Grenier

  • Accueil
  • > Politique
  • > « J’irai chercher tous ceux qui restent, quoi qu’ils aient fait »
6 novembre 2007

« J’irai chercher tous ceux qui restent, quoi qu’ils aient fait »

Publié par merlinbreizh dans Politique, Société, Terre, Vivre autrement

Agaçant
Cette phrase a été prononcé par Nicolas Sarkozy. Ce genre de propos, moi ça me défrise (la preuve par l’image : Ca me défrise (la preuve par l'image...)). Sarkozy a déjà tenu des propos assez hallucinant (sous Poppers peut-être) sur l’Homme africain. On est dans le même registre avec cette tentative d’intimidation adressé au Tchad et aux tchadiens dans l’affaire de l’Arche de Zoé. Comment peut-on penser que certains pays n’auraient pas le droit de juger des Français ? Les faits sont graves, matérialisés (comme dirarait Rachida Dati), alors quoi ? Comment justifier qu’ils ne soient pas juger là-bas, devant le peuple tchadien pour y rendre des comptes. Traiter les tchadiens comme des peuples souverains, adultes est la seule façon de rendre ces anciennes colonies autonomes. C’est ainsi que, pas à pas, la démorcatie s’installera durablement dans ces pays. Dommage pour nos pompiers. Mais personne n’a contraint ces aventuriers de l’Arche perdu à se rendre au Tchad pour y « sauver » des gamins.

Du calme les enfants
S’adresser aux tchadiens comme s’ils étaient encore et toujours des enfants, n’est-ce pas revenir à des temps où l’on considérait l’Homme africain comme un sous homme, un être dénué d’intelligence, de sens moral ? Le mépris, la menace, l’autoritarisme naturel des blancs à son égard, c’est tout ce que l’Afrique ne veut plus. Et je mets ma la tête de nos six concitoyens à couper que le Tchad, et l’Afrique dans son ensemble ne se laissera pas faire si l’attitude à venir de Sarkozy dans cette affaire ne change pas.

Votez pour cet article :

Laisser un commentaire

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours