>Le Grenier

20 novembre 2007

L’informatique bio, c’est pour quand ?

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, High-tech, Internet, Société, Vivre autrement

Tous écolos !
Ces dernières années, les invectives des écologistes avec à leur tête, Nicolas Hulot en France, Al Gore dans le monde, et Dominique Voynet en… (Euh non, pas Dominique Voynet en fait !), ont fait émerger une réelle conscience collective : le monde est de plus en plus pollué, le réchauffement climatique est un problème mondial, la question de la survie de notre espèce est posée, et à assez brêve échéance. En 2040, il y aura 9 milliards d’habitants sur la terre. Ce n’est pas donc pas prêt de s’arranger tout seul.

Electrochoc
Un réel est électrochoc sera necéssaire pour se décider à changer : nous ne pouvons continuer notre route sur cette lancée. Il va falloir repenser le monde autrement, à courte échelle, localement.

Légumes bio…
Les agriculteurs se sont les premiers intéressés au bio, qu’ils soient des néo-agriculteurs ou des agriculteurs de souche. Depuis peu, le bio a envahi nos supermarchés, on trouve désormais en plus des fruits et légumes, des produits transformés (gâteaux, sauce, pates, confitures, pain, etc…) et même des vêtements (Monopris, U, ont sorti des lignes vêtements « éthiques » en coton biologique).

Moins de pesticides, c’est une santé meilleure, une terre, de l’eau plus propre que nous laisserons à nos enfants.

Le High-Tech éthique n’existe pas (encore…)
Il y a un grand absent dans cette « mode » pour le biologique, et par extension pour les produits éthiques (fabriqués dans le respect de la nature et des droits de l’Homme) : tous les produits high-tech !

A part peut-être l’OLPC et l’ASUS EE PC (prononcer « i »PC) qui sont d’une certaine façon écologiques dans la mesure où ces machines ont été pensées pour correspondre à la réalité des besoins, notemment des plus pauvres, en évitant la surenchère systématique en terme de puissance, en sortant de la main-mise de Microsoft, garantissant ainsi à leurs acheteurs que leur machine sera peu chère et qu’elle sera utilsable encore de nombreuses années. A part ce petit exemple : rien ou presque.

L’informatique, la Hi-Fi et tous les produits high-tech utilisent de nombreuses substances toxiques, la concurrence régnant entre les fabriquants les oblige à être peu regardant quand aux conditions de travail de leurs employés et de ceux de leurs sous-traitants, le retraitement des déchets informatiques se fait dans l’illégalité la plus totale, mettant en péril la vie de ceux qui font ce travail.

Ethique = Plus cher
Et le Geek est malheureusement radin et compulsif dans ses achats. C’est ce profil particulier qui organise la guerre des prix bien plus que les fabriquants, la fuite en avant vers toujours plus de puissance (mais qui sert à qui en réalité ?). On veut le nec plus ultra sans en payer le prix réel. Ce

Ce sont donc les plus pauvres aujourd’hui, et nos enfants demain qui paieront l’addition. Et tout laisse à penser qu’elle sera salée !

ASUS Ecobook

Votez pour cet article : L'informatique bio, c'est pour quand ? dans Ecologie wikio4

2 Réponses à “L’informatique bio, c’est pour quand ?”

  1. 4largo dit :

    Geek radin ? au sens étymologique du mot Anglais peut-être mais pas dans notre langage, je connais peu de vrai geek qui regardent à la dépense quand il s’agit de caprices….

    Bon sinon tu l’as acheté cet Asus ou comment ?

  2. merlinbreizh dit :

    Oui, tu as raison dans un sens. Les Geeks veulent toujours le dernier truc du moment, et ils sont prêts à payer très (trop) cher pour ce que c’est, il n’empêche que pour que ce soit « achetable », le prix est toujours ramené (chaque jour, les prix baissent) au plus bas…

Laisser un commentaire

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours