>Le Grenier

21 novembre 2007

LE RATP-SNCF BLUES

Publié par merlinbreizh dans Croquis, Homme, Humeur, Littérature, Politique, Société, Textes

« Suite à un mouvement de grève… »
L’employée de la RATP hurle dans son micro. La Brittney Spears de la station Avron nous explique qu’un interval de 25 minutes est à prévoir entre deux trains. Ca commençait bien cette soirée. Quelle idée aussi d’organiser un dîner un jour de grève.

Evidemment, lorsque la rame de métro pointa le bout de son nez dans la station, les wagons étaient pleins. Des têtes aux yeux écarquillés cherchaient de l’air à la manière de filets de harang dans leurs petites boîtes. Une fois coincé dans le wagon de tête, je remarquai une voix qui parlait fort dans un portable et inondait toute la rame. L’homme comptait parmi les chanceux confortablement assis sur une des banquettes, il souriait, il semblait détendu, pas fatigué du tout…

L’homme : « Ah ! L’inter-syndicale ? Oui, je serais sans doute en retard ! On discutera de la suite à donner au mouvement. Je dis qu’on va devoir remobiliser le groupe pour faire durer la grève ! Tu m’entends là ?… Si vous êtes désoeuvrés demain, et bien pourquoi pas aller donner un coup demain aux autres groupes ? Il faut absolument demeurer unis si on veut que le mouvement prenne. Le gouvernement entend jouer le pourrissement, (rires), il ne savent donc qui on est ? »

Les regards des harangs se croisèrent comme autant de rayons laser tueurs dans le wagon, et rien, évidemment rien ne se passa.

Ce qui aurait du se passer :
La grosse dame assise en face de l’homme se rua sur son cou frêle de poulet et le serra comme un vulgaire tube de dentifrice pendant que, derrière lui, un SDF le frappait à coups de cannette sur le crâne. Un petit vieux demanda poliment à son voisin de s’écarter, puis il cracha un énorme mollard verdâtre à la gueule de l’homme, qui déjà saignait abondemment. Une jeune fille, mp3 à fond dans les oreilles, lui donnait des coups de pieds dans les parties, une mère de famille s’employa à lui faire voler les dents à travers le wagon sous les hourras de ses enfants…

Merde, Jaurès ! J’étais arrivé.

4 Réponses à “LE RATP-SNCF BLUES”

  1. Jiquan dit :

    Oui, moi aussi je tirais une sale tronche hier sur la ligne 1, avec un mec hilare déjà dans le wagon qui poussait de toutes ses forces histoire de faire rentrer un maximum de gens !
    mais quand même, quand tu vois que le président déclare qu’il ne bougera et ne cèdera pas, qu’il faut terminer une grève pour que les négociations démarrent … alors là je me range à nouveau du coté des grevistes, il semble que ce soit la dernière possibilité qu’il reste pour protester … et heureusement qu’il y en a encore qui protestent !

  2. gasp dit :

    Ha Ha. Très bon le petit vieux avec son énorme mollard. Très visuel en tout cas!

    Dernière publication sur Behind That Locked Door : Libération du 1" novembre 2012 - dessins de métro

  3. nikejordanretro4ok.com dit :

    Do not ever grimace, virtually all you happen to be distressing, because can never predict who it is reducing fond of your trusty have fun. nikejordanretro4ok.com http://nikejordanretro4ok.com/site_map.html/

  4. nikejordanretro3ok.com dit :

    An honest buddie the individuals who overlooks your own flops and tolerates your own achievements. nikejordanretro3ok.com http://nikejordanretro3ok.com/site_map.html/

Laisser un commentaire

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours