>Le Grenier

31 octobre 2007

Ce soir, je me fais une banque !

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Santé

3-8
C’est un peu les trois-huit pour moi. Je vais pratiquer la réflexologie dans une banque de la Défense, de 15 heures à minuit : un vrai ouvrier de la relaxation, je vous dis ! C’est la cinquième fois que j’y vais, et finalement j’adore ça, cirer les pieds de banquiers over-débordés. Le truc étant d’obtenir des infos sur le marché financier en appuyant fortement là où ça fait mal (et je sais exactement où ça fait mal, hihihihi !).

Le délit d’initié ne me pose aucun problème personnel…

Mise à jour : 00H49, je viens de rentrer de l’usine à sous. Comme tout bon ouvrier qui se respecte, je suis fourbu. D’autant plus fourbu qu’à partir de 19h00, j’ai pas tripoté un pied. Fini, nada. Quel ennui ! 

31 octobre 2007

Théorie de l’évolution

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Humeur, Vivre autrement

A la limite, ça fout la trouille
150 milliards de sacs plastique produits en France chaque année, durée de vie 400 ans !

Il n’y a pas la place pour deux espèces dominantes sur notre petite planète bleue. Moi je vous le dis, d’ici cinquante ans, le sac plastique aura gagné la guerre des espèces…

Troupeau de sacs plastiques

Maroc.

 

31 octobre 2007

Savant dosage

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Maladie

” L’important n’est pas de vivre comme les autres, mais parmi les autres.“
Daniel Tammet, 28 ans, autiste  » savant  »

Pas con
Il y a des phrases comme ça, toutes bêtes ; presque des phrases toutes faites, sauf que, évidemment, nous autres qui sommes des cons, on aura été bien incapable de la poser, là, au moment opportun, dans toute sa simplicité.

Au hasard
Einstein, Van Gogh, Hitchcock, Mozart : tous (sans doute, peut-être, sûrement) des autistes de haut-niveau. Beaucoup d’artistes hors normes sont atteints de cette défaillance du cerveau. L’autiste de haut-niveau perçoit le monde tel qu’il est. C’est à dire que son cerveau ne hiérarchise pas les informations sensorielles qui lui parviennent ; ainsi une sirène de pompier qui claironne très loin dans la ville ou un crissement de pneu brutal dans la rue d’à coté peut le mettre en panique alors qu’il est peinard dans son salon. Le cerveau d’un autiste ne parvient pas faire le tri entre ce qui est important pour nous et de ce qui ne l’est pas. Quel con !

Comme quoi la maladie peut aussi être une chance
Cette défaillance du cerveau permet à contrario à cet autiste de briller par une mémoire phénoménale. Les autistes de haut niveau apprennent tout très vite, comme des ordinateurs. Mieux. Ainsi ce dessinateur noir américain qu’on promène au-dessus de Rome à bord d’un hélicoptère pour un vol de 45 minutes, et qui est capable de redessiner Rome en perspective et dans son intégralité, rue par rue, sans omettre la moindre colonne de la façade du Colisée. Ca lui aura demandé cinq jours complets ; l’ordinateur humain a quand même ses limites !
 

28 octobre 2007

Rage

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Maladie, Santé

J’ai envie de tuer une chose !
J’ai une petite rage de dents. Le genre de douleur qui s’apprécie en silence, assis dans son lit, les yeux écarquillés au milieu de la nuit. C’est comme si la fraise du dentiste creusait cette bonne vieille molaire depuis deux jours, sans anesthésie, cela va sans dire…

Le Dien’Cham est une méthode efficace contre les douleurs dentaires (un moment en tout cas), la réflexologie agit moins vite, mais plus durablement sur la douleur. Sinon il reste aux désespérés la chimie lourde avec Nurofentabs (en vente libre en pharmacie… redoutablement efficace en 30 mins)

Une dent contre moi !

26 octobre 2007

A la dérive

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Société

Jena-Marie Colombani,  Le Monde

Jean-Marie Colombani est-il d’origine Corse ou Italienne ?
La question est importante quand on considère le véritable racket auquel il s’est prêté : 950 000 € d’indémnités de départ.

C’est le montant confortable du parachute doré auquel il a eu le droit. Je ne sais pas s’il y avait du champagne pour son pot de départ, si c’est le cas, j’espère qu’il aura eu l’élégance de payer la note…

La presse se meurt, Colombani hérite !
Mais Colombani ne semble pas le savoir. Ou bien il s’en contrefiche, comme il se contrefout, peut-être, de l’effet qu’aura cette annonce sur ses chers confrères, sur ses anciens lecteurs. Qui connaît un peu l’état de la presse en France sait combien une telle somme est dramatiquement astronomique pour les caisses du Monde (je parle du journal du soir évidemment !). Les pigistes qui en chie pour boucler leurs « faims » de mois apprécieront.

950 000 €, ça fait combien de piges ?
Combien d’années de Smic ? Combien de piscines ? Combien de paires de chaussures ? Combien de repas chez Ducasse ? Combien de Big Mac ? Combien de DVD ? Combien de Cd ?

Jean-Michel Dumay, président de la Société des rédacteurs du Monde : «C’est indécent ! Ça représente un quart du résultat d’exploitation du groupe. C’est à l’image de la dérive financière que Jean-Marie Colombani a incarnée, c’est une totale démesure !».

Jean-Marie Colombani est membre du Siecle. Un club qui regroupe des grands dirigeants d’entreprises, des anciens ministres, des journalistes de premiers plans. Ce genre de lieux de rencontres me semblent de drôle d’endroits pour une rencontre justement. Un mélange des genres dangereux. Que vient-on y faire sinon du lobbying, de la connivence entre amis du même monde ?

La liste des ouvrages publiés par J-M Colombani :

* Contradictions, entretiens avec Anicet Le Pors, Ed. Messidor, 1984
* L’utopie calédonienne, Denoël, 1985
* Portrait du président ou le monarque imaginaire, Gallimard, 1985
* Le mariage blanc, en collaboration avec Jean-Yves Lhomeau, Grasset, 1986
* Questions de confiance, entretiens avec Raymond Barre, Flammarion, 1987
* Les héritiers, en collaboration avec Jean-Yves Lhomeau, Flammarion, 1989
* La France sans Mitterrand, Flammarion, 1992
* La gauche survivra-t-elle aux socialistes ?, Flammarion, 1994
* Le double septennat de François Mitterrand, en collaboration avec Hugues Portelli, Grasset, 1995
* De la France en général et de ses dirigeants en particulier, Plon, 1996
* Le Résident de la République, Stock, 1998
* La Cinquième ou la République des phratries, en collaboration avec Georgette Elgey, Fayard, 1999
* Les Infortunes de la République, Grasset, 2000
* Tous Américains ? Le Monde après le 11 septembre 2001, Grasset, 2002
* France-Amérique : Déliaisons Dangereuses, en collaboration avec Walter Wells, Jacob-Duvernet, 2004
* Au fil du Monde, Plon, 2007

Certains titres brillent d’un éclat nouveau qui me fait bien rire aujourd’hui…

22 octobre 2007

S…O…S…

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Santé

Les banquiers adorent la réflexologie… STOP… Je fais deux jours de plus… STOP…. A bientôt… STOP… J’espère qu’ils vont me laisser partir… STOP… Au secours… H.E.L.P. !!!!

20 octobre 2007

Samedi & Dimanche

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Je bosse fort
Samedi et dimanche, je vais travailler du matin au soir et sans interruption sur les pieds de banquiers stressés à la Défense. Si.

Je rappelle à mon aimable clientèle que j’officie en tant que Réflexologue et non en tant que : Que les choses soient claires.

Je vais donc tenter de détendre, de dé-stresser ses messieurs-dames de la grande banque en question, tout en tentant d’avoir des bons tuyaux boursiers. Il n’y pas que Lagardère qui a le droit aux délits d’initié : merde alors !

17 octobre 2007

Vélib’ : la grève !

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Politique, Société

Déjà !
Y a pas trois mois que le service existe dans Paris, et les Vélib’ sont déjà en grève Jeudi 18 Octobre, comme les « Grands ».

Je ne sais pas si c’est courant comme pratique, la grève qui vient s’appuyer sur une grève existence pour faire chier le plus le public. Car bien évidemment si les employés de Decaux avaient choisi un autre jour, tout le monde s’en fichait. Alors que ce jour précisément, ce jeudi noir là… Quand il n’y aura plus ni métro ni RER, ni bus, ni tramways, et encore moins de trains SNCF. Les rues seront transformés en parking, donc pas la peine de penser prendre sa caisse (qui devra gentiment garée dans son box individuel).

Merci les Vélib’Men !
Merci vraiment de vous mêler de cette histoire qui ne vous concerne pas. Je sais maintenant pourquoi les Vélib’ sont gris.

PA170033.JPG

La prise d’otage perpétuelle, ça me fait chier…
C’est en me relisant que je vois que je vieillis. C’est vrai, il y a dix ans, j’aurais jamais pu écrire une phrase de vieux con con pareille ! C’est fait. Malgré tout, loin de moi l’idée que ces gens n’ont aucune raison de faire grève. Simplement, il me semble que la prise d’otage n’est pas une manière normale de faire grève.

P.S. : l’illustration de Claude Ponti est tiré de son livre : « La nuit des Zéfirottes »

14 octobre 2007

Private

Publié par merlinbreizh dans Humeur

La France est passée à la trappe
La coupe du monde de rugby s’est terminée en eau de boudin face à nos « amis » anglais :

- on peut jeter aux chiottes nos « beaux » maillots bleus, c’est sur ?

0 Toilettes

 

12 octobre 2007

Mes amis, les banquiers

Publié par merlinbreizh dans Humeur

Empreinte de pied2.jpg

Les pieds dans le CAC
La semaine prochaine, flanqué d’un commandos d’activistes réflexologues, je m’en vais aller tater du pieds de banquier du côté de Nanterre. Comme je vous le dis. Il me revient à moi de détendre le CAC 40. EADS a stressé ce petit monde. Trois jours grassement payés.

La question est :
Et si je pressais là où ça fait si mal que le zig, pour peu qu’il soit bien placé, il me file un numéro de CB valide, mais fantôche !

Quoi ? Ca rêve aussi un réflexologue

123456...19

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours