>Le Grenier

28 octobre 2007

Rage

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Maladie, Santé

J’ai envie de tuer une chose !
J’ai une petite rage de dents. Le genre de douleur qui s’apprécie en silence, assis dans son lit, les yeux écarquillés au milieu de la nuit. C’est comme si la fraise du dentiste creusait cette bonne vieille molaire depuis deux jours, sans anesthésie, cela va sans dire…

Le Dien’Cham est une méthode efficace contre les douleurs dentaires (un moment en tout cas), la réflexologie agit moins vite, mais plus durablement sur la douleur. Sinon il reste aux désespérés la chimie lourde avec Nurofentabs (en vente libre en pharmacie… redoutablement efficace en 30 mins)

Une dent contre moi !

24 octobre 2007

La Défonse sur Seine

Publié par merlinbreizh dans Santé, Société

Touche pas au grisbi
Ils sont finalement touchants ces banquiers qui ont tant de mal à accepter de se faire toucher ! J’ai passé le week-end, ainsi que mon lundi et mon mardi dans les locaux d’une grande banque de la Défense, à l’ouest de paris (France, Terre). Huit cent personnes y travaillent comme des dingues pour une opération informatique très importante pour l’entreprise.

Qu’ai-je vu ?
Des open-spaces neutres, tristes et sans âme. Pas une seule photo personnelle aux murs, pas le moindre objet inattendu sur les bureaux qui donnerait une impression sur la personnalité qui travaille là. Rien : juste des dossiers, des nomenclatures diverses à suivre scrupuleusement. C’est bien simple je n’ai pas entendu un seul éclat de rire lors de mon passage dans cet immeuble de verre où s’affairent des informaticiens de haut niveau. Les cadres sup qui travaillent là sont tous « fabriqués » sur le même moule. Je ne pensais pas que ce serait à ce point caricatural. On y trouve quelques noirs (bien mis, cheveux, courts, costard sombre ou clair), quelques indiens (bien mis, cheveux, courts, costard sombre ou clair), quelques asiatiques (bien mis, cheveux, courts, costard sombre ou clair), et même un handicapé noir (bien mis, cheveux, courts, costard clair)… Voilà pour l’ambiance.

Zombis
La plus part des visages que j’ai pu croiser ne me voyaient pas. Je souriais, pas eux. Personne ne m’a dit bonjour sans que je ne fasse le premier pas. Ce n’est sans doute pas l’usage. Quelques êtres humains surnageaient malgré tout. Ceux-là ne se sont pas fait prier pour venir souffler dans ma salle de massage. Là il y a eu des rires, des sourires, des confidences, parfois très personnelles.

Protocoles
Les cadres de ces grandes entreprises du C AC 40 sont devenus des O.S. Ils n’ont plus aucune autonomie, leurs tâches sont soumises à des protocoles très stricts, tout écart est sanctionné, comme à l’usine. Ces protocoles font qu’ils se fliquent les uns les autres. La faute est interdite. La personnalisation aussi. Chaque employé se doit d’être interchangeable. Il ne faut surtout pas être excellent dans cet univers, il faut être standard. Celui qui s’approche au plus près de ce standard protocolaire est la perfection. C’est donc tout naturellement que le plus lisse grimpe l’échelle des responsabilités et se retrouve chef de service, dézinguant toute les têtes qui dépassent autour de lui, éliminant les adversaires les plus dangereux pour lui. C’est là leur vrai et serul ambition, un fauteuil situé plus haut dans les étages, avec le salaire qui va avec. C’est le seul intérêt de leur douloureux métier…

Hold-up
Je n’allais quand même pas renoncer à faire une sé »ance de réflexologie à un de ses cadres-clones. J’ai beaucoup essayé. La plus part ont refusé poliment d’une voix douce et posée, mais ferme. Un seul s’est laissé prendre. Un oriental sans doute plus habitué aux hamams, et donc moins déstabilisé par la perspective de se retrouver allongé sur une table de massage. Il ne connaissait pas la réflexologie, mais soit : « Cinq minutes alors… »

Gros dodo
Il a dormi comme un bébé pendant 25 minutes, sa cravate bien posée sur son ventre qui se levait et s’abaissait en rythme régulier. J’ai dû le réveiller : « Môssieur…. ? »

Et j’ai eu le droit à un grand sourire d’enfant, des yeux ronds embrumés de sommeil, un long moment de récupération (Où suis-je ? Que fais-je donc ici ? Ah oui… C’est vrai, la banque…) et un grand merci profond : « C’est super. Vraiment merci, ça m’a fait fait beaucoup de bien »

Bien évidemment, je ne l’ai même jamais recroisé dans cet immense bâtiment de verre…

La Défonse sur Seine dans Santé pa220080

La Défense, lundi 22 Octobre 2007, 19h30

22 octobre 2007

S…O…S…

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Santé

Les banquiers adorent la réflexologie… STOP… Je fais deux jours de plus… STOP…. A bientôt… STOP… J’espère qu’ils vont me laisser partir… STOP… Au secours… H.E.L.P. !!!!

14 octobre 2007

10 ans de portable, et tu meurs…

Publié par merlinbreizh dans Santé

Fois deux
L’utilisation d’un téléphone portable pendant 10 ans (je me souviens d’un temps où on disait téléphone cellualaire !) multiplie par deux le risque d’avoir une tumeur du cerveau.

Pauvres petites cellules nerveuses…
« Chérie, raccroche fissa ce téléphone de merde ! »

Ce que ne dit pas l’article (mais ils sont cons ou quoi ces journalistes de nous foutre les jetons sans donner tous les chiffres !) c’est quel est le facteur de risque : si le risque est de 1 pour 7 000 000 000, ça va, si le risque de 1 sur 2 et qu’il est multiplié par deux après dix ans d’utilisation, là je saute du premier étage pour en finir avec ma pauvre Life !

8 octobre 2007

H5N1 : le film catastrophe bientôt sur vos écrans ?

Publié par merlinbreizh dans Santé

Au loup !
Cela fait maintenant quelques années que les scientifiques crient au loup à propos du H5N1 : et rien du tout !

Si bien que nous avons fini par nous dire que, finalement, ce H5N1 n’était pas vraiment une menace. Mais des chercheurs américains ont découvert que cette saloperie de H5N1 avait franchi une « étape-clé » dans sa mutation, une étape qui pourrait lui permettre de se transformer en virus grippal humain, c’est à dire nous autres, les habitants sympathiques et joviales de cette jolie station d’épuration qu’est devenue notre petite planète !La pandémie est pour bientôt, juré craché : le loup est de retour…

Dr No
Pour le Dr Yoshihiro Kawaoka, de l’Université du Wisconsin (USA) « la mutation sur une des protéines virales de H5N1 a été identifiée à partir d’échantillons prélevés sur des oiseaux malades d’Europe et d’Afrique ». Cette transformation permettrait au virus aviaire de mieux supporter notre température corporelle de 37° (celle des oiseaux est d’environ 41°) et donc de se développer dans nos voies respiratoires supérieures.

Le poulet au H5N1 ?

Recette du poulet farci au H5N1
En fait, la mutation fournirait au virus H5N1 une des clés qui lui sont indispensables pour se multiplier dans notre organisme. Ca y est, on est fichu ! Putain, on aura cotisé comme des cons, et la retraite elle va nous passer sous le nez !

Il paraît qu’il faille que je vous rassure (dixit les autorités, les mêmes qui ont oeuvré pendant le fameux passage du nuage de Tchernobyl, qui fort heureusement s’était arrêté à à nos frontières). Rassurez-vous, donc : nous n’en sommes pas encore là. « H5N1 devra encore muter à plusieurs reprises » précise le Dr Suzuki.

20 septembre 2007

Problème de mathématique

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Santé

Petit 1
Sachant que 860 000 français sont atteints de la maladie d’Alzheimer

Petit 2
Sachant également que 225 000 français déclarent la maladie chaque année

Petit 3
Combien de Français restera-t-il d’ici 25 ans ?

Alzheimer, rien que l'écrire c'est compliqué !

Mon tout
Mon tout fout la trouille ! Ah ben oui, évidemment, ça fout la trouille. Surtout si vous ne trouvez pas la réponse. C’est peut-être qu’il est déjà trop tard pour vous…

6 septembre 2007

Shush Shush Charlotte

Publié par merlinbreizh dans Culture, Santé

« Te souviens-tu ma petite Charlotte, des aurores boréales ? » Les chirurgiens font des miracles aujourd’hui. Tant mieux.

Charlotte G

 

1 septembre 2007

The body II

Publié par merlinbreizh dans Santé, Sport

Souris GTI !
Les scientifiques de l’université Johns Hopkins avaient déjà démontré que l’absence d’une protéine, la myostatine, provoquait un surdimensionnement des muscles des souris et des humains. Une deuxième protéine, la follistatine, permet, chez les souris manquant de myostatine, de doubler l’effet body-building. C’est le deuxième effet Kiss Kool en quelque sorte !

Dr Lee contre Dr No
Selon le Dr Lee, M.D., Ph.D., professeur de biologie et de génétique moléculaire, cette augmentation supplémentaire de la masse musculaire pourrait de manière significative amplifier les efforts de recherche concernant le bétail (les vaches, les dindes, les cyclistes, les sprinteurs de 100m et les nageurs) ou favoriser la croissance musculaire chez les patients présentant des dystrophies musculaires et d’autres maladies dévastatrices…

Scharrzy souricette !

Question de budget
On verra sûrement les premiers résultats aux J.O. de Pékin 2008. En attendant, ça en dit long sur l’état des budgets alloués à la science. Ces mecs ont tellement rien à bouffer qu’ils en sont réduits à faire de la recherche fondamentale sur le sujet. Au fait, Dr Lee est prié d’allumer son barbecue s’il veut manger sa souris grillée au feu de bois !

 

article source

30 août 2007

L’eau aux betabloquants !

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Santé, Terre

« O »
Comment ça ? Qu’est-ce que j’apprends dans Le Quotidien du Pharmacien ?

Ben quoi ? Vous ne lisez pas le Quotidien du Pharmacien peut-être… Moi, si. Je suis insomniaque. Egrener les formules chimiques, que voulez-vous, moi ça m’endort. Mais revenons à nos moutons (un autre truc pour s’endormir…) : que nous révèle donc le Quotidien du Pharmacien de si important : « Si l’eau de votre robinet a un léger goût de bêtabloquant, de carbama-zépine ou d’Ains ? Ne vous étonnez pas ».

O du robinet

Epuration
D’après cette revue, « les stations d’épuration n’ont pas la capacité d’éliminer totalement les médicaments. Lors du traitement des eaux usées, il peut même se produire une transformation en métabolites actifs. Résultat, de nombreuses substances médicamenteuses se retrouvent dans la nature sans y avoir été invitées.

Aucun endroit de la planète n’est épargné par cette pollution
Jean-Marie Haguenoer, de l’Académie nationale de pharmacie explique : « en France, ces résidus ont été mis en évidence dans les estuaires de la Seine, de la Gironde, de la Loire, de l’Adour et dans la calanque de Cortiou ».La revue du pharmacien précise enfin que « d’après une étude, les concentrations mesurées vont, selon les composés, les stations et les saisons, de quelques nanogrammes par litre à quelques dizaines de microgrammes par litre pour les eaux de rivière ou les eaux marines».

Toxicité méconnue
Les médicaments les plus souvent retrouvés sont des antibiotiques, des anticancéreux, des Ains, des bêta-bloquants, des antidépresseurs, des antiépileptiques, des hypolipémiants et des hormones naturelles et de synthèse. Ces molécules proviennent « des effluents domestiques (produits éliminés dans les urines et les matières fécales), des rejets hospitaliers, des industries, des centres d’élevage et de pisciculture, mais aussi des médicaments périmés jetés dans les ordures ménagères».

Le Quotidien du Pharmacien note que « la toxicité de ces résidus de médicament pour l’homme est encore méconnue ».Le médicament est partout présent, y compris dans la viande que nous achetons. Ces substances chimiques ont un intérêt majeur pour notre santé quand celle-ci est en péril, mais seulement dans ce cas. C’est d’ailleurs en les utilisants le moins souvent possible que nous y sommes le plus réactif.

Le Quotidien du Pharmacien numéro 2466

27 août 2007

Sacré Francis !

Publié par merlinbreizh dans Enfants, Humeur, Santé, Société

Francis Evrard est un malade. D’ailleurs, il a une ordonnance !
Ce n’est pas que le Francis, il soit pas sage, juste il peut pas s’empêcher. Quand il aperçoit un garçonnet, il bande. C’est tout. Trente ans plus tard, il bande toujours (enfin, presque), aussi il remet ça. Neuf mois d’aide psychologique en trente ans de prison qui ne règle rien, que de temps perdu. Autant pour les petites victimes que pour leur bourreau.

Le Quebec est à plusieurs milliers de kilomètres
Ce sont sans nul doute des kilomètres d’avance ! Le pragmatisme anglo-saxon a des avantages parfois.

C'est l'heure du Viagra !

Le Bien et le Mal
Mettre les gens en prison pour se donner bonne conscience, rejeter le mal loin de nous, l’enfermer derrière de hauts murs sombres et humides pour mieux l’ignorer est un manque de courage et une hypocrisie à gerber. Qui peut penser sérieusement que le Francis, derrière ses murs, il va se dire d’un coup : « Mon Dieu, qu’ai-je commis ! Quel salaud je fais ! Quand je sors promis, j’aide un vieux à traverser ! » A moins de croire en la révélation divine qui change un loup en agneau, je ne vois pas très bien la logique de la prison comme méthode de soin. Il n’est pas question de Bien et de Mal, de gentil et de méchant, mais de traumatisme de l’Enfance, de manque de repères, de violence et de perversion.

Le matton thérapeutique n’existe pas. Mais peut-être que je me trompe.

1234

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours