>Le Grenier

25 juillet 2007

Le Buzz du cycliste du dimanche

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Sport

« Mais qu’est-ce qu’ils sont naïfs ces journalistes, chaque année ils s’étonnent des scandales qui innondent le Tour de France ! »

Il ne sont pas naïfs, l’ami (mais alors qui ?… ce serait toi le naïf de l’histoire ?). Les médias se placent toujours du bon côté du manche, celui qui fait « tourner » la machine dans le sens qui convient. Rasmussen ou Vonokourov font l’exploit, on s’enthousiasme, on fait l’émotion, on traque le suspense, on met en scène l’exploit. La police fait son apparition, et aussitôt les médias prennent le pli : « Les tricheurs n’ont plus leur place sur le Tour ! » « Le Tour peut-il survivre ? Mon Dieu vous le serez demain dans notre prochaine édition ».

Ne leur jetons pas la pierre, c’est le monde qui marche ainsi…

25 juillet 2007

Le Tour du Vélib’… De nuit !

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Sport

Ils sont là, tout gris, et ils rôdent…
Le Tour de France n’est rien par rapport au sport national qu’est en train de devenir le garage du Vélib’ la nuit vers 1 heure du mat’, quand tous les chats sont gris et que plus aucune borne disponible n’existe dans tout Paris. Les pauvres cyclistes paniqués roulent, SDF de la station la plus proche. Ils roulent et se parlent pour se rassurer :

- Alors et vous, ça fait combien de temps que vous chercher ?

- Une demie heure !

- Moi 40 minutes ! Il parait qu’il y en a qui se sont entretués la nuit dernière !

- M’étonne pas…

- C’est dur le Vélib’

- Tu l’as dit, gamin !

FDJ
La Française des Jeux (FDJ) ferait bien de se désinvestir du cyclisme professionnel pour investir dans le secteur porteur des paris sur qui va réussir à rendre son Vélib’ dans les temps !

Parking de Vélib'

24 juillet 2007

C’est Kon un Kazakh ?

Publié par merlinbreizh dans Sport

Autologue ou homologue ?
Alexandre Vonokourov, coureur blond, donc idiot, a fait appel au mauvais mode de transfusion sanguine pour qui veut se doper sans se faire prendre par la patrouille des Pipitologues ambulants ! Les transfusions homologues (donneur compatible) sont repérables depuis 2004, alors que les transfusions autologues (autotransfusions) sont indétectables. C’est la technique employée par les premiers du classement du Tour.

Alexandre Vonokourov

Virgin Suicid Je me pose cette épineuse question : Vino voulait-il se faire avoir, rongé par un remords de type catholique ?

Dans tous les cas, je trouve que Rasmussen se Pantani(ise), même coupe de cheveux, même maigreur. Finalement Vino est peut-être le plus malin. Il ne veut pas finir son existence par un suicide physique, il a donc choisi le suicide professionnel : pas Kon !

20 juillet 2007

Le dopage à effet de serre

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Humeur, Sport, Terre

Que calor !
Le dopage, c’est un peu comme le réchauffement climatique : une fièvre. On sait qu’il faut l’arrêter fissa sous peine de voir le thermomètre exploser, mais voilà, qui commence ? Car celui qui joue le jeu perd la mise. Au vélo comme en économie, celui qui roule à l’eau mangera du pain sec.

Le cyclisme : tube à essai pour l’avenir de la planète !
(oui, j’aime le vélo, oui, oui et ben quoi d’abord !)

L’impossibilité structurelle à sortir le cyclisme du dopage peut nous faire mieux comprendre (je pense ce que je veux d’abord, on arrête de ricaner dans les rangs ou bien je vous vire de mon établissement : tricard à tout jamais les gars !) comment notre toute petite planète, avec son économie de marché en guise de démocratie mondiale, est réduite à un troupeau de cyclistes pétaradants et spintants. Mais sprintant vers quoi ? L’arrivée ? Le mur ? le veau d’or ?

Carton rouge pour un jaune
Rasmussen, le danois leader du Tour se fait lyncher par sa fédération nationale pour raison de dopage, mais il est aussitôt « défendu » par la direction du Tour : ben oui, qu’on attende la fin du Tour pour virer le danois du vélo, comme on l’a fait l’an dernier avec l’américain, vainqueur du Tour 06. Sinon, la Société du Tour de France (filiale de TSO) va perdre ses clients (au fait, qui sont donc ces chers clients ? Nous, ou bien Adidas, Haribo, Nike, Evian, Danone… ?). En attendant, Adidas a décidé d’interrompre immédiatement l’ensemble de ses partenariats dans le cyclisme. Mais pour le foot, le tennis, l’athlétisme, le business continue, florissant !

Michael Rasmussen, le 15 juillet 2007

« On »
On confond le sport et l’économie de la même manière que l’on confond la démocratie et l’économie. L’argent a remplacé la religion, c’est donc cela le problème du monde, une histoire de valeur ? Heureusement Al qaeda est là, qui va remettre tout ça en ordre ! Que l’on donne un cuissard et un maillot de La Français des Jeux à Ben Laden et ses combattants ! Je me demande qui est ce « ON » d’abord ? Car mes amis, mes voisins, tous ceux que je rencontre, moi, ils ne sont pas si compétiteurs que ça, si dopés, ils ne désirent pas tant que ça gagner contre le voisin et tout écraser sur leur maigre passage… Ils voient les Vélib’ arriver avec jubilation : Hé ! Hé ! Hé !

19 juillet 2007

Les allemands de Boulevards

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Santé, Société, Sport

Installez-vous confortablement… (Big Applause !)
Voici nos amis allemands qui se convertissent aux portes qui claquent, aux haussements de tons, au Docteur dans le placard et autres saillies théâtrales : c’est nouveau !

Fini.
Les médias allemands interrompent les retransmissions du Tour. Fini. Un coureur de la Telekom s’est fait pécho à un contrôle inoppiné réalisé en juin, chez eux. Cette fois c’en est trop. Pied à terre, caméras en bernes, tournées vers le ruban de bitume. Ils avaient prévenu, « Si un coureur allemand est impliqué dans une affaire lié au dopage sur le Tour, nous autres on plie les gaules, les perches de prise de son, les caméras, dans le camping-car et retour Nach Berlin ! »

Voilà, ils sont partis…
Nos cousins germains ne supportent plus l’idée de voir un de leurs compatriotes rouler aux hormones pour poulets, par contre s’enthousiasmer pour les exploits routiers d’un espagnol, d’un autralien, sud-africain ou autre danois qui roule au désherbant ne les perturbe pas plus que ça !

« Ce n’est qu’un au revoir, mes frères ! »
Hypocrite ou menteurs. Ou bien les deux. Car ils savent. Ils savent, comme tout le monde sait. L’athlétisme, la natation, le judo, l’aviron, le ski, tous les sports médiatisés sont à la même enseigne pharmaceutique. Lorsque de votre « forme » dépendent des contrats publicitaires qui se chiffrent parfois en millions de dollars, que ne feriez-vous pas pour les conserver ? Personnellement, je me doperais. Et je n’hésiterais pas à doper Thérèse si ce clébard était capable de gagner une course de traineau ! Ils ne se rendront donc pas à Pékin, les allemands ? Ils vont déserter les sautoirs, les patinoires, les terrains de tennis, les rampes de Bobsleigh ? Ils vont se mettre aux retransmissions de concours de Patchworks ?

Evidemment non. Ils seront là, à jouer les naifs de comptoirs. C’est qu’aux J.O., contrairement au Tour de Chez Nous, ils peuvent encore faire croire, se faire croire, qu’ils y croient dur comme fer, à la belle incertitude du sport. Tout cela n’est qu’un jeu de dupe, un jeu d’apparences ou des « prostituées » en short tentent de faire croire à leur virginité pendant que les clients s’amusent à leur parler d’Amour !

Les Grands Cols du Tour 07

8 juillet 2007

Le Tour de qui ?

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Sport

La grande boucle est repartie.
Et avec elle, nous autres, les suiveurs.

Oui, j’adore le vélo. Oui, les cyclistes sont mes Dieux. Parfois, les noms de valeureux anciens resurgissent en danseuse, au détour d’une circonvolution de mon cerveau. Jean-Pierre Danguillaume, Jean-René Bernaudot, Gilbert Duclos-lassal, Adri Van Der Poel, tous ces bons coureurs qui faisaient le quotidien du Tour de France, ces « petites légendes » d’étape, où êtes-vous ? Etiez-vous aussi chimiquement modifiés que vos rejetons ? Oui, biensur. Pourtant je ne parviens plus à suivre vos descendants avec le même enthousiasme.

V-los

C’est quoi ? Une dépression ?
Je ne me reconnais plus. Je suis triste. Ils sont partis de Londres, et j’ai même pas regardé la télé. Evidemment, quand les Alpes et les Pyrénées apparaîtront dans le paysage, je ne pourrais pas m’empêcher de jeter un oeil aux étapes, histoire de voir, une fois encore, qui seront les meilleurs chimistes de l’année à pouvoir monter les montagnes à la vitesse de mobylettes trafiquées. Mais je les regarderais faire en grimaçant, suspicieux. Je suis, à mon corps défendant, rattrapé (englouti) par la vague de rejet à leur endroit. Et les regarder se démener en grimaçant comme s’il s’agissait de repris de justice, et bien ça m’ennuie. Les cyclistes, même dopés, sont d’immenses personnages, des héros, des types fait d’un métal inconnu. Il faut les avoir vu avaler leurs kilomètres au petit-déjeuner pour mesurer à quel point ces types sont courageux.

Les Dieux du stade.
Ils sont dopés. Oui. Comme Zidane l’était, comme Nasri ou Thierry Henry aujourd’hui. Pas plus, pas moins. Comme Mauresmo ou Gasquet. Comme Tony Parker. Comment croyez-vous qu’ils font tous pour résister aux rythmes imposés par les fédérations sportives et les média ?

Quelque chose me turlupine…
Pourquoi les cyclistes sont-ils toujours montrés du doigt ? Que croyez-vous que l’on trouverait dans la chambre de Laure Manaudou ? Des Schamalows ? Comment les médias peuvent-ils à ce point faire mine d’ignorer que les si jolies victoires de la française sentent la poudre (de Perlimpinpin…) ? Et pourquoi, toujours, les policemen ne pénètrent jamais que dans les hôtels Formule 1 à cyclistes, et jamais dans les palace à tennismen ? Hein, pourquoi d’abord ?

Pour info, c’est Robbie Mc Ewen, l’Australien de 35 ans, qui l’a emporté au sprint à Canterbury avec une « étonnante facilité ! »

 

12

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours