>Le Grenier

9 novembre 2007

Terminator vient du Futur

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Société, Terre, Vivre autrement

Arnold Schwarzenegger est… Governator !!
N’oublions jamais que l’homme-machine qui conduit les affaires de la Californie vient du Futur. C’est ce qui lui permet sans doute de regarder la réalité avec plus d’acuité que nous autres, pauvres terriens du Présent, de traiter les informatios pour ce qu’elles sont, sans état d’âme particulier.

Il ventile, il éparpille, façon Puzzle (B. Blier, dans je ne sais plus quel film dialogué par Mister Audiard père)

Schwarzi a donc décidé, au vu de l’état de notre planète, de suivre les recommandations du protocle de Kyoto. Point. Et Bush, et l’industrie automobile n’ont qu’à faire bosser leurs ouvriers toliers pour se plier comme il se doit aux exigences de Terminator. Sinon il sort la boîte à gifles en acier inoxydable.

S’ils refusent, et bien ça va chauffer…

(Terminator, il ne serait pas le petit-neveu d’Obélix à tout hasard ?)

T2

Et de quel planète il vient Nicolas Hulot ?

 

Votez pour cet article : Terminator vient du Futur dans Ecologie wikio4

9 novembre 2007

Hervé Le Treut, breton (à priori…)

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Terre, Vivre autrement

Hervé Le Treut est climatologue
Il est interviewé par NaturaVox et fait le point sur l’état des connaissances (ce que l’on sait, ce que l’on envisage) concernant l’évolution du climat dans les trente ans à venir. A la limite, ça fout les jetons !

Dailymotion blogged video
Hervé Le Treux
Vidéo envoyée par Naturavox

 

9 novembre 2007

Grenelle de l’environnement

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Politique, Société, Terre, Vivre autrement

Pour mettre d’y voir un peu plus clairement le mur qui s’approche devant nous (cf article suivant) : un peu de lecture !

Grenelle de l'environnement sur NaturaVox

9 novembre 2007

La guerre de l’eau, le movie

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Société, Terre, Vivre autrement

- C’est grave docteur ?

- Elle n’en plus pour longtemps…
(musique qui fait peur)

- Combien ? Mais dites-moi docteur ! Combien de temps encore ?!

- 20, 30 ans, guère plus…

- Ah, ça va mieux… Vous m’avez fait peur…
(musique légère et aérienne)

C’est un peu comme ça que je vois les choses. Chacun s’interroge sur le réchauffement climatique, ses effets à long terme, sur la responsabilité humaine ou non dans ce phénomène, sur sa réalité même. « Et les éoliennes, c’est plus ou moins écologiques que les agro-carburants ? Et pour ou contre le Vélib’ ? »

Un avion sans aile
Mais la question n’a peut-être plus aucun intérêt, si comme certains semblent le laisser penser : il est déjà trop tard. Nous sommes (peut-être) à bord d’une voiture sans frein lancés à 250 km/h, et le mur n’est plus quà quelques mètres face à nous. On aura beau sortir tous nos bras par les fenêtres pour prendre le vent, ça ne nous arrêtera pas, et si nous nous freinons avec nos pieds, ça ne changera pas plus les choses. La réalité est peut-être bel et bien celle-ci : nous allons disparaître d’ici 2020 – 2050 au rythme ou vont les choses, et nous pouvons juste en prendre conscience, régler les affaires courantes, se mettre au clair avec sa conscience et fermer les yeux en priant : jusqu’ici tout va bien !

La nature de Nostradamus
La nature humaine n’est rien d’autre qu’un instinct animal, nous avançons vers les meilleures prairies pour y pètre et y faire grandir nos enfants dans l’environnment « économique » le plus favorable pour leur prospérité, tels les troupeaux de gazelles, de zèbres, et nous ne pouvons rien contre cela. Nous ne changerons pas. Le croire revient à regarder par la fenêtre la beauté du paysage plutôt que le mur droit devant. L’activité économique est source de pollutions énormes. Travailler dans l’informatique, dans la publicité, dans l’industrie. Qui peut lâcher son boulot dans l’instant pour sauver la planète ? De quoi va-t-on vivre ? D’eau fraîche ? (Pour plus de renseignements pour vivre d’amour et d’eau fraîche, voir la vidéo)

Nous sommes bel et bien prisonniers de notre histoire. Nous ne pouvons qu’espérer que les prédictions soient celles de Nostradamus modernes ?

http://www.dailymotion.com/video/2cSCJBeR29Seo8Li9

 

Source : Citizencats
Trouvé sur : DL2W

Votez pour cet article :  La guerre de l'eau, le movie dans Ecologie wikio4

6 novembre 2007

« J’irai chercher tous ceux qui restent, quoi qu’ils aient fait »

Publié par merlinbreizh dans Politique, Société, Terre, Vivre autrement

Agaçant
Cette phrase a été prononcé par Nicolas Sarkozy. Ce genre de propos, moi ça me défrise (la preuve par l’image : Ca me défrise (la preuve par l'image...)). Sarkozy a déjà tenu des propos assez hallucinant (sous Poppers peut-être) sur l’Homme africain. On est dans le même registre avec cette tentative d’intimidation adressé au Tchad et aux tchadiens dans l’affaire de l’Arche de Zoé. Comment peut-on penser que certains pays n’auraient pas le droit de juger des Français ? Les faits sont graves, matérialisés (comme dirarait Rachida Dati), alors quoi ? Comment justifier qu’ils ne soient pas juger là-bas, devant le peuple tchadien pour y rendre des comptes. Traiter les tchadiens comme des peuples souverains, adultes est la seule façon de rendre ces anciennes colonies autonomes. C’est ainsi que, pas à pas, la démorcatie s’installera durablement dans ces pays. Dommage pour nos pompiers. Mais personne n’a contraint ces aventuriers de l’Arche perdu à se rendre au Tchad pour y « sauver » des gamins.

Du calme les enfants
S’adresser aux tchadiens comme s’ils étaient encore et toujours des enfants, n’est-ce pas revenir à des temps où l’on considérait l’Homme africain comme un sous homme, un être dénué d’intelligence, de sens moral ? Le mépris, la menace, l’autoritarisme naturel des blancs à son égard, c’est tout ce que l’Afrique ne veut plus. Et je mets ma la tête de nos six concitoyens à couper que le Tchad, et l’Afrique dans son ensemble ne se laissera pas faire si l’attitude à venir de Sarkozy dans cette affaire ne change pas.

Votez pour cet article :

5 novembre 2007

Un coeur grand comme ça !

Publié par merlinbreizh dans Politique, Société, Terre, Vivre autrement

L'arche de Zoé

Et oui, c’est ça le problème
Penser, être si certain d’être « le gentil ». Toujours. Quoi que l’on fasse.

L’enfer est pavé de bonnes intentions
L’Arche de Zoé pensait pouvoir aller partout, avoir un avis sur tout, toujours le bon forcément (ben quoi ? C’est les gentils oui ou non ?). Et puis, avec leurs déguisements de pompier, ils étaient si beaux, si heureux d’exister, médiatiquement parlant. Ils étaient des héros, enfin ! Comme Tintin au Congo, comme Harry Potter à l’école des sorciers, comme Indiana Jones et la dernière croisade. Il faut une sacré dose d’égocentrisme et de narcissisme mélangés pour faire une salade aussi aigre que celle-çi.

Même la manif de soutient fait mal aux yeux. Ces mots placardés les uns à côtés des autres me dérangent, ils se mélangent bizarrement : on dirait une manif raciste pour une europe blanche ! (certes, la photo de Rue89 n’est pas neutre). Il n’empêche, z’auraient dû postuler à la Star’Ac; z’auraient été davantage à leur place.

- Et si je libérais les lions du zoo de Vincennes, moi ?

Rue89

5 novembre 2007

Supercapitalism

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Politique, Société, Vivre autrement

Robert Reich a un nom qui fout la trouille
Cest peut-être cette raison symbolique qui a forgé son destin. Ancien secrétaire d’Etat à l’Emploi de Bill Clinton de 1992 à 1996, Robert Reich est aujourd’hui professeur d’économie à Berkeley (Californie). Ce type est un vrai rebelle comme je les aime : avec un costard bien taillé.

Dans le mur...

Dans le mur, à toute blinde !
Je n’ai pas encore lu son dernier bouquin « Supercapitalism », je ne sais même pas s’il est déjà sorti chez nous. Dans tous les cas, je vais retenir le nom de ce monsieur dans une contrée à peu près calme de mon cerveau car l’interview qu’il a accordé à Libé me plaît bien. Il nous met, nous, les citoyens, en face de nos coupables contradictions qui font que nous pouvons dans le même temps nous plaindre de la baisse des salaires, des délocalisations, et désirer plus que tout un ordinateur toujours plus classe, toujours plus étonnant, et toujours moins cher !

- Ben… Euh…….. J’t'emmerde, voilà.

Contradictions
C’est bien simple, on dirait mes gosses quand ils me réclament une tétine* après avoir fait connerie(s) sur connerie(sssss) toute la journée, et que (je dis ça en passant parce que ça soulage, même si finalement ça n’a pas grand chose à voir) à cause de leurs sales caractères, on est rentré plus tôt de week-end avec notre Berlingo 2.0 HDI !

Oui, on va peut-être dans le mur, et c’est bien nous qui sommes au volant : je, tu, il, nous, vous… Et nous accélérons à qui mieux-mieux, la langue entre les dents pour être le premier (mais en approuvant Nicolas Hulot ou Al Gore à la Radio et en pestant contre Lagardère et le CAC40 !)

 

* Tétine : bonbon absolument dégueulasse « en forme de bite », dixit un copain de classe de ma fille (9 ans et toutes ses dents cariées).

P.S. : Rassurez-vous le petit mal poli a redoublé !

31 octobre 2007

Théorie de l’évolution

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Humeur, Vivre autrement

A la limite, ça fout la trouille
150 milliards de sacs plastique produits en France chaque année, durée de vie 400 ans !

Il n’y a pas la place pour deux espèces dominantes sur notre petite planète bleue. Moi je vous le dis, d’ici cinquante ans, le sac plastique aura gagné la guerre des espèces…

Troupeau de sacs plastiques

Maroc.

 

30 octobre 2007

Z, comme Zorro

Publié par merlinbreizh dans Politique, Société, Terre, Vivre autrement

Arche de Zoé

L’Arche de Zoé : quel drôle de nom !
Bien vu, en fait. Eclairant même. L’Arche de Zoé, c’est en effet l’épopée picaresque et moderne de l’Arche de Noé. Ni plus ni moins. A l’époque un doux dingue qui pensait avoir forcément raison, s’était amusé à déplacer (sans autorisation !) un couple de chaque espèce pour les protéger d’un terrible danger qui n’intéressait personne et dont il était le seul à avoir compris l’ampleur. Il avait alors embarqué tout ce petit monde dans un gros porteur de l’époque, l’Arche de Noé.

Résultat
L’Arche de Zoé c’est le rêve d’action (d’héroïsme biblique) d’un groupe de pompiers volontaires qui aiment à s’imaginer comme les sauveurs du monde, de la veuve et de l’orphelin, surtout de l’orphelin ! Tellement persuadés qu’ils ont pris la mesure des choses, qu’ils s’autorisent à franchir tous les interdits, tous les à peu près qui garantissent qu’on ne fasse pas n’importe quoi. Quand on a raison, on a tous les droits, c’est connu. Ca s’appelle le devoir d’ingérence.

Bande de cons !
Mais. (Il y a toujours un « mais », remarquez bien !) Mais, qu’il est facile de leur tomber dessus maintenant, après des années d’immobilisme au sujet du Darfour. L’Arche de Zoé est sans doute une bande de bras cassés en mal d’aventures (ils sont servis !) et de reconnaissance, des couillons dépassés par l’évênement et leur propre connerie. Il n’empêche que personne ne leur a totalement interdit d’y aller, que personne n’est vraiment à même de dire ce qui se passe au Darfour, que tout le monde s’en fiche (d’ailleurs, moi-même…)

Si l’entreprise de l’Arche de Zoé a pu prospérer ainsi, c’est bien que l’Etat Français n’était pas « présent » sur ce dossier, qu’au fond ce qui se passe au Darfour ne l’intérêssait pas vraiment jusqu’ici. Si la France avait eu une position claire, une action organisée pour venir en aide aux populations de cette région du monde, jamais l’ONG n’aurait pu se lancer dans un Arche Noé Revival !

Et quand tout le monde se fout d’un sérieux problème depuis trop longtemps, la porte est ouverte à l’initiative personnelle. A toi de jouer Zorro !

Le résultat en images
En lien, un extrait d’une vidéo de Marc Garmirian, journaliste de CAPA, retenu par les autorités Tchadienne :Vidéo CAPA

28 octobre 2007

Martine (bis)

Publié par merlinbreizh dans Ecologie, Terre, Vivre autrement

No Comment…

Martine, réfugiée climatique

123456

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours