>Le Grenier

24 mai 2007

La charte de la décroissance

Publié par merlinbreizh dans Politique, Terre, Vivre autrement

La Charte de La Décroissance

Le projet de la décroissance est la seule alternative possible au développement de la misère et à la destruction de la planète.

La décroissance est un mouvement d’idées et un ensemble de pratiques qui n’appartiennent à personne. La Décroissance entend être au service de cette cause, mais ne prétend pas en être le dépositaire exclusif. Il se veut au contraire un vecteur de débats et de mobilisations pour convaincre les partisans du «développement durable» de leur impasse. Le journal (de la décroissance ndlr) s’adressera par son contenu au plus grand nombre, fort du principe que les choix politiques sont l’affaire de tous. Nous défendrons quelques grands principes qui constituent notre identité et la raison de notre combat. Nous sommes foncièrement humanistes, démocrates et fidèles à des valeurs comme la liberté, l’égalité et la fraternité.

Nous ne croyons pas qu’il faille choisir entre la question écologique et la question sociale, qui sont pour nous intimement liées. La décroissance vise à rendre aux générations futures une planète sur laquelle non seulement il sera encore possible de vivre mais où il fera bon vivre. La décroissance ne propose pas de vivre «moins» mais «mieux», avec «moins de biens et plus de liens».

La décroissance repose sur une autre conception de la société que toutes celles que proposent les autres partis politiques. Elle se fonde sur un autre rapport à l’espace et au temps mais qui n’est qu’une façon de renouer avec une longue histoire de combat contre dominations et aliénations. Nous sommes convaincus que l’émancipation sera l’oeuvre des humains eux-mêmes et au premier chef des plus faibles. Nous croyons en la possibilité de poursuivre l’aventure pour une société plus humaine, loin de toute idéalisation du passé ou des traditions ou d’un ailleurs.

Nous n’avons pas de modèle car nous croyons à la nécessité d’inventer ensemble une société viable et juste. Le journal soutiendra toute initiative de simplicité volontaire mais travaillera aussi à l’articulation de ces initiatives individuelles ou communautaires à la construction d’un projet politique capable de faire rêver. Le journal sera une tribune des débats qui divisent et diviseront toujours ce mouvement. Le journal n’accueillera pas, en revanche, les idéologies qui font de l’humanité elle-même la source des problèmes. Nous combattons tout système productiviste et société de consommation mais nous ne voyons pas dans l’humanité notre adversaire. Nous pensons qu’il est possible et nécessaire de réconcilier le «principe responsabilité» et le «principe espérance».

La D̩croissance/Casseurs de pub Р11, place Croix-P̢quet Р69001 LYON

www.ladecroissance.net/?chemin=accueil

24 mai 2007

Les bonnes poires

Publié par merlinbreizh dans Politique, Terre, Vivre autrement

« Le bonheur, c’est pouvoir avoir tout ce qu’on veut ! »

Cette idée enfantine est aujourd’hui la pensée dominante (d’ailleurs elle nous domine !). Elle permet au capitalisme de triompher de nos vies et de nos porte-monnaies. A coup de publicité et de rabais, le marché a réussi à nous faire croire que nous avions le « droit » de tout avoir, quand on veut, où on veut… Et pas cher !

Pour cela, derrière le joli décor du supermarché mondial, des hommes, des femmes, souvent des enfants, paient l’addition.

A El Ejido en Espagne, quatorze mille immigrés dont 40% sont clandestins travaillent dans des « exploitations » agricoles immenses, horribles, inhumaines. Ils y vivent sous des bâches en plastique, sans eau courante ni électricité, dormant sur des palettes. Ils sont asservis, humiliés, volés, pour que nous puissions manger des tomates de très mauvaise qualité toute l’année !

Image de prévisualisation YouTube

Bon appétit !

23 mai 2007

Partir ou pas ?

Publié par merlinbreizh dans Vivre autrement

L’idée traîne dans un coin de mon esprit.
Depuis quelques années maintenant, j’en rêve, j’y pense, j’hésite, je renonce : partir, vivre autrement et ailleurs.

Cet ailleurs se situe en Bretagne, évidemment.
J’ai longtemps pensé au Pays Bigouden, il semble que le Finistère Nord ait l’avantage dans mon esprit à ce jour. Je pense à Roscoff, Saint-Pol de Léon, Morlaix. Le vent, la pluie, la mer mouillée, l’eau salée, l’air, l’eau, les nitrates dans l’eau…

Et sous la yourte, cela va sans dire.

Un peu de sérieux quand même !

On rigole on rigole, mais je suis on ne peut plus sérieux, moi le breton de Paris 14 (même si actuellement j’habite le 11 ème arrondissement de Paris, je travaille dans le 14 ème, métro Alésia, ligne 4, RER B). Le monde va à sa perte : le fric, la réussite, posséder, ce n’est pas (ce n’est plus, en fait ça n’a jamais été) mon truc. En même temps, la campagne, je la connais qu’en week-end ou pendant les vacances ! Alors…

(Je sais qu’il y en aura pas beaucoup pour penser : “Ce type là, il a de la suite dans les idées. Je sais pas comment il fera, mais il ira jusqu’au bout, rien peut l’arrêter !”) On verra…

Masque guerrier

Il n’empêche, le monde file à vive allure droit dans un mur, et très étrangement, il n’y a pas grand monde pour sans émouvoir. La croissance économique est une impasse, autant idéologique que matérielle. La planète a des dimensions, une capacité qui ne sont pas extensibles. Il se trouve que nous atteignons maintenant les limites physiques de notre monde !

C’est affreux et c’est une chance incroyable. Il nous revient à nous, les actifs d’aujourd’hui de décider du sort de la planète et de nos enfants. En réalité nous n’avons pas beaucoup de solutions. Je vous laisse deviner…

23 mai 2007

La yourte

Publié par merlinbreizh dans Humeur, Vivre autrement

Une yourte posée sur le sol

Elle m’attend, toute simple. La yourte me semble être l’habitat le plus logique, le plus (éco)logique. Quand on y réfléchit un peu, y a pas mieux.

Je le sais, j’ai lu tous les sites, tous les livres. Y a pas mieux : écologique, pas cher, confortable, chaud en hiver, frais en été, transportable, résistant à des vents de plus de 300 km/h (garanti sur facture !), et beau par dessus tout.

Y a plus qu’à…

Demain, je pars, c’est sûr !

123456

zhaby2toi.unblog.fr |
Le petit monde de Puce |
virtualgraphia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Watit'.lamine
| Jean-Luc Boucabeille
| Combattre encore et toujours